Archives du mot-clé imaginaire

Topographie de ma vie

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Mélanie Lemaître (promotion 2012) nous propose cette séquence « topographie de ma vie » basée sur trois axes principaux s’imbriquant l’un dans l’autre: celui de l’investigation, celui du temps et celui de l’espace. L’investigation dans un temps donné et dans un espace choisi, sur un sujet personnel « autobiographie » sous la forme d’actions démultipliées, me semble être un facteur de créativité propice à l’éclosion d’oeuvres différentes.

Au-delà de la préparation de sa séquence, Mélanie reprécise les notions de topographie, de créativité, de carnet de bord etc.

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: topographie de ma vie

Y réagir, c’est se l’approprier.

Le nouvel objet

Journée créativité avec les étudiants de l’AESS. Exercice de l’après-midi en sous-groupes: « le nouvel objet ». Il s’agissait de concevoir et présenter un objet nouveau, ou un anti-objet à partir d’un objet donné au départ. L’exercice se déroule selon une méthodologie en 4 étapes:

  1. Une phase de description, de prise de connaissance de l’objet (15′)
  2. Une phase de concassage (30′)
  3. Une phase de reconversion (30′)
  4. La phase de réalisation (1h)
  5. La présentation au groupe (5′)

Processus d’un des 4 sous-groupes de cette journée:

L’objet:

Harmonica-1925

1. Phase de description.

Vous avez devant vous un objet familier (harmonica, carte routière…). Observez le et notez-en toutes les caractéristiques. Soyez le plus complet possible :

  • de quoi s’agit-il ? Plus précisément ?
  • comment est-il fait ? de quoi est-il fait ? (système de fabrication, taille, couleurs, matériaux, contenu, matières, système d’assemblage…)
  • d’où vient-il ? (origine, achat, fabrication…)
  • à qui sert-il ? Peut-il servir ? a-t-il servi ?…
  • à quoi sert-il ? pour quoi ? dans quel but ?
  • comment l’utilise-t-on ? de quoi a-t-on besoin pour l’utiliser
  • mais encore…

2. Phase de concassage.

L’objet est maintenant décrit sous toutes ses coutures. Libérez-vous maintenant ! Libérez-vous de l’esprit de l’objet tel qu’il existe. Maltraîtez-le, relativisez-le, ridiculisez-le, magnifiez-le, cassez-le, inversez-le… Utilisez la table de concassage (il s’agit d’un outil que je devrais disposer sur ce blog un de ces 4).

Les caractéristiques de l’Harmo sont donc inversées ou magnifiées dans une discussion de type brainstorming. En vrac: de petit il pourrait devenir grand, de dur>mou ou souple, brillant>mat, il se met en bouche… que fait on d’autre avec la bouche? Démonté on y retrouve de la nourriture… et si on le mangeait…

3. Phase de reconversion.

Mettez-vous d’accord sur le nouvel objet à réaliser

Deux ou trois pistes sont émises… Je vous laisse la surprise du choix!

4. Phase de réalisation.

Faites l’inventaire de ce qui vous sera utile pour la réalisation du nouvel objet ; commencez la réalisation de l’objet ; et pourquoi pas : lui donner un nom, inventer un slogan de présentation…

AESS CREATIVITE-1896 AESS CREATIVITE-1891 AESS CREATIVITE-1890

Tests sonores (Et ça siffle!)

AESS CREATIVITE-1897 AESS CREATIVITE-1898

5. Présentation du nouvel objet (L’harmoburger) Je ne suis plus certain du tout du nom donné, mais dès que les étudiants seront passés sur ce blog ils me corrigeront 😉

AESS CREATIVITE-1909AESS CREATIVITE-1902

AESS CREATIVITE-1900 AESS CREATIVITE-1905 AESS CREATIVITE-1906

 

 

Mais bousculons-les, nom de Zeus!

Donner cours depuis l’intérieur de son armoire, laisser une consigne au tableau sans être là, commencer le cours par dessiner avec la bouche, leur bander les yeux pendant la première partie du cours, leur donner une pomme et juste leur demander de « traîter NY »,  avoir vidé la classe de tout son mobilier, faire cours dehors en plein hiver… autant d’idées qui peuvent remettre en questions les codes établis…

Allez, brainstorming… On vous lit!

Entre rêve et poussière

Elise a neuf ans et, malgré tous ses efforts, elle ne réussit pas bien à l’école. Son monde intérieur est riche, son imaginaire est vif et coloré mais à l’extérieur, les professeurs sont inquiets, quand ils ne sont pas méprisants, les parents sont déboussolés, l’enfant est « différent ». De sa propre enfance, qui lui a laissé un souvenir intense, David Daubresse a tiré un spectacle très applaudi au Théâtre de Liège.

d530bd_92efbbc680d44d5d99b2a96b57e2b7fb.jpg_srz_375_193_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

je n’ai malheureusement pas (encore) vu la pièce, mais on me la conseille vivement.

Renseignements: http://www.artetca.com/#!entre-rve-et-poussire/c94z