Archives du mot-clé écriture

TRACeS 219 Entrer dans l’écrit Février 2015

rubon421-f8f55

Ce dossier tente de mettre en évidence le lien entre la méconnaissance des enjeux liés à l’entrée dans l’écrit et la production des inégalités scolaires. Il propose aussi des pratiques avec des apprenants de 5 à plus de 55 ans… Il ne s’agit pas, comme trop souvent, de finir par renoncer aux exigences liées à la maitrise de l’écrit, mais tout au contraire de prendre en compte les difficultés qui y sont liées afin de garantir à tous la possibilité de les surmonter.
En plus du dossier, avec la démarche, vous pousserez la porte d’une classe maternelle pour découvrir ce qui s’y parle et comment. L’épisode 2 de la saga et trois recensions clôturent ce numéro.

Topographie de ma vie

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Mélanie Lemaître (promotion 2012) nous propose cette séquence « topographie de ma vie » basée sur trois axes principaux s’imbriquant l’un dans l’autre: celui de l’investigation, celui du temps et celui de l’espace. L’investigation dans un temps donné et dans un espace choisi, sur un sujet personnel « autobiographie » sous la forme d’actions démultipliées, me semble être un facteur de créativité propice à l’éclosion d’oeuvres différentes.

Au-delà de la préparation de sa séquence, Mélanie reprécise les notions de topographie, de créativité, de carnet de bord etc.

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: topographie de ma vie

Y réagir, c’est se l’approprier.

Je me v(o)is – autoportrait

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Maud Dallemagne (promotion 2012) nous propose cette séquence « autoportrait » sous la forme d’un workshop très bien amené et documenté (Rothko, Boltanski, Sophie Calle, Prévert etc.). « la réflexion glisse vers un acte créatif autobiographique. Le mélange de pratiques (écritures, collages, peintures, installations…) sera expérimenté pour mieux se découvrir ».

Au-delà de la préparation de sa séquence, Maud en profite pour (re)-définir les notions de workshop (pratique souvent galvaudée), d’auto-évaluation…

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: Je me v(o)is, autoportrait.

Y réagir, c’est se l’approprier.

Expériences graphiques

Il y a quelques années, dans le cadre des rencontres pédagogiques d’été, j’ai eu l’occasion de proposer et d’animer avec Marina Puissant des ateliers (expériences graphiques) liant arts-plastiques, écriture et pédagogie institutionnelle.

Ces six journées sont présentées dans cette rubrique.

Ci-dessous le texte d’introduction à cette semaine d’ateliers:

Expériences graphiques.

C’est l’intitulé de l’Atelier, c’est donc essentiellement à cela que nous allons être occupés. Nous allons faire des expériences graphiques. Bien que ces expériences devraient nous amener à construire du savoir ou tout au moins du questionnement, ce n’est pas à proprement parler à l’expérience scientifique que nous faisons référence, mais plutôt à ce mélange d’intuition, de réflexion, d’essais, d’erreurs, de tâtonnements qui mène à l’exercice de la création. Nous aurions pu dire « expérimentations » ou « explorations » de techniques, d’abstraction, de signification, de lisibilité, de communication. La suite ici: Expériences graphiques.