Archives du mot-clé art contemporain

Mais les modèles ont la vie dure !

Il apparaît aujourd’hui évident que le cours d’arts-plastiques vise l’expression personnelle, l’ouverture culturelle et l’inventivité. S’il en est ainsi, alors le cours d’arts-plastiques a (devrait avoir) toute sa place dans la formation des enfants et des adolescents, mais il n’en n’a pas toujours été ainsi, et les modèles ont la vie dure ! Lire la suite de l’article ici.

Le jeu des ombres

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Sybil This (promotion 2014) nous propose cette séquence « topographie de ma vie »: J’ai beaucoup réfléchi à cette fameuse leçon. Au début je voulais partir sur une leçon type, comme la gravure à l’eau forte en imposant un thème. Je n’étais pas convaincue et je voulais faire en sorte que les idées viennent d’eux. J’ai donc choisi de partir sur la pédagogie du projet.

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: Le jeu des ombres

Art et panneaux signalétiques

Une thématique intéressante à aborder pour des questions relatives aux codes de représentation, les différences entre image artistique et image informative, le rapport à l’espace et au spectateur, la provenance des images, leur statut, leur détournement, leurs nouveaux messages, les limites du cadre, qu’il soit matériel ou institutionnel…

Sur un blog très intéressant et très riche d’informations et de réflexions: Sylvia Ladic

 

Topographie de ma vie

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Mélanie Lemaître (promotion 2012) nous propose cette séquence « topographie de ma vie » basée sur trois axes principaux s’imbriquant l’un dans l’autre: celui de l’investigation, celui du temps et celui de l’espace. L’investigation dans un temps donné et dans un espace choisi, sur un sujet personnel « autobiographie » sous la forme d’actions démultipliées, me semble être un facteur de créativité propice à l’éclosion d’oeuvres différentes.

Au-delà de la préparation de sa séquence, Mélanie reprécise les notions de topographie, de créativité, de carnet de bord etc.

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: topographie de ma vie

Y réagir, c’est se l’approprier.

Je me v(o)is – autoportrait

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Maud Dallemagne (promotion 2012) nous propose cette séquence « autoportrait » sous la forme d’un workshop très bien amené et documenté (Rothko, Boltanski, Sophie Calle, Prévert etc.). « la réflexion glisse vers un acte créatif autobiographique. Le mélange de pratiques (écritures, collages, peintures, installations…) sera expérimenté pour mieux se découvrir ».

Au-delà de la préparation de sa séquence, Maud en profite pour (re)-définir les notions de workshop (pratique souvent galvaudée), d’auto-évaluation…

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: Je me v(o)is, autoportrait.

Y réagir, c’est se l’approprier.