Expériences graphiques

Il y a quelques années, dans le cadre des rencontres pédagogiques d’été, j’ai eu l’occasion de proposer et d’animer avec Marina Puissant des ateliers (expériences graphiques) liant arts-plastiques, écriture et pédagogie institutionnelle.

Ces six journées sont présentées dans cette rubrique.

Ci-dessous le texte d’introduction à cette semaine d’ateliers:

Expériences graphiques.

C’est l’intitulé de l’Atelier, c’est donc essentiellement à cela que nous allons être occupés. Nous allons faire des expériences graphiques. Bien que ces expériences devraient nous amener à construire du savoir ou tout au moins du questionnement, ce n’est pas à proprement parler à l’expérience scientifique que nous faisons référence, mais plutôt à ce mélange d’intuition, de réflexion, d’essais, d’erreurs, de tâtonnements qui mène à l’exercice de la création. Nous aurions pu dire « expérimentations » ou « explorations » de techniques, d’abstraction, de signification, de lisibilité, de communication.

 

Ces expériences seront « graphiques » parce que nous avons choisi de centrer sur les signes graphiques qui communiquent : les traces laissées, imprimées ; les lettres mises en formes.

 

Nous avons dit « apprivoiser l’espace ». Ce sera notre fil conducteur entre les 5 ateliers que nous vous proposons : de l’espace monde à l’espace de la feuille, de l’espace extérieur à l’espace intérieur, de l’espace public à l’espace privé, nous allons expérimenter, observer, nous approprier, respecter, décrire, transformer voire transgresser ces différents espaces.

 

-Dans le premier atelier, nous allons nous investiguer l’espace extérieur, récolter et réapprendre à observer, trier, manipuler ;

-Dans le second atelier nous allons travailler sur la représentation graphique de l’espace, sur la transmission par les codes ; nous travaillerons à partir de techniques simples, premières, archaïques ;

-Dans l’atelier 3, nous allons investiguer notre propre espace, pour ensuite nous construire notre propre marque prête à être reproduite comme signe singulier et distinctif et à marquer le territoire ;

-Dans le 4e atelier, c’est la transformation des espaces créés par d’autres qui sera l’action centrale : encrer, déformer, griffonner, pour donner un autre sens ou pour révéler un sens caché ;

-Enfin le dernier atelier, fort des premières expériences, devrait nous mener à réfléchir sur les limites, les limites entre mon espace et l’espace public, mes propres limites,, celles du groupe… A partir de quoi et jusqu’où allons-nous transgresser ?

 

Chacun de ces 5 ateliers sera structuré en une partie d’échauffement, une phase préparatoire d’exploration et d’une application plastique. (déconstruction, reconstruction)

 

La pédagogie/méthodologie.

Nous travaillerons selon deux axes chers à Cgé :

-l’auto-socio construction des savoirs. C’est à partir de notre propre expérience, de nos expérimentations de nos échanges, que nous mettrons en questions les notions, les pratiques et les concepts pour tenter de théoriser.

-la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury est un ensemble de techniques, d’organisations, de méthodes, d’institutions internes née de la praxis des classes actives, de Freinet en particulier. Elle passe par le désir et par la loi. Le désir de faire de chacun qui passera nécessairement par des moments ou la place est faite à la parole, et par la loi nécessaire à la vie du groupe.

 

L’atelier, les ateliers.

Ils sont à la fois lieux, temps et ambiance.

Lieu, c’est celui-ci, ce local avec son équipement. Il sera mouvant, on pourra y bouger meubles et organisation en fonction de l’avancement, en fonction des moments ou des désirs.

Temps : des moments différents vont rythmer cette semaine, différents ateliers proposant différentes approches. L’Atelier est un moment dans la transformation, un moment de vie, court et non fini, il est un passage dont chacun oubliera ou se souviendra de ce qu’il croit bon emporter.

Ambiance : elle n’est pas pré-définie, elle sera ce que les membres en feront. Mais nous y apportons des éléments inhabituels à ceux de la classe traditionnelle: une organisation de l’espace variable, des moments libres, de la musique et pourquoi pas la possibilité d’y prendre son café.

Chacun des ateliers proposera des pistes de travail, de réflexion et de création. Nous sommes dans un stage ; donc dans une situation relativement artificielle. Nous ne saurions imposer que chaque création aboutisse, nous laisserons à chacun le soin, en fonction de son désir de poursuivre ou non les pistes de chaque atelier dans une production aboutie.

 

 

L’atelier libre.

La création ne se fait pas sur commande, elle peut prendre du temps, un temps différent pour chacun. L’atelier libre est un temps prévu pour que chacun puisse s’il le désire poursuivre une démarche de création. Il est aussi un moment ou devra se mettre en place la réalisation du projet coopératif. Enfin, il pourra être un moment de prise de recul sur le travail individuel, un échange de pistes, un moment de relances et de dialogue avec son « carnet de traces ».

 

Le point du matin.

C’est un moment court, un quart d’heure. Il est un thermomètre de fin de matinée. Il prend une certaine température que l’on veut bien partager. Une température hic et nunc, à propos de ce que j’ai envie de dire de mon vécu ici, maintenant, à ce groupe ; une humeur, un état d’esprit, un coup de cœur, de gueule, un désir, une envie.

Il est exprimé par un signe, une phrase, un dessin, faisant appel à la symbolique aux métaphore, aux analogies.

Il est présenté au groupe et signé de son auteur.

 

Le conseil.

Institution centrale, le conseil est le lieu de décision collective, de régulation des conflits, de règlement des infractions et des transgressions à la loi et aux règles. Il est aussi le lieu de reconnaissance des progrès, de supervision des projets collectifs et de prises de responsabilités par les membres du groupe. Sa place fixe dans la journée en fait un point de repère essentiel.

Le président :

-ouvre et ferme le conseil

-propose l’ordre du jour

-relit les décisions prises

-s’adjoint un secrétaire cahier, secrétaire mural, gardien du temps

-distribue et gère la parole

-passe en revue les responsabilités

-fait voter

-le cahier de secrétariat doit servir à établir l’ordre du jour.

-on termine par un ça va/ça va pas

La présidence et le secrétariat cahier seront pris à tour de rôle.

C’est au conseil de coopérative que nous organiserons le projet coopératif.

 

Le projet coopératif.

Parallèlement aux créations individuelles, nous allons nous lancer dans la conception et la réalisation d’une production commune. Nous vous proposerons 3 types de productions possibles, nous déciderons ensemble la nature du projet et l’organiserons collectivement. La production aura valeur socialisable, c’est à dire être vendue ou échangée à l’extérieur du groupe. Les trois propositions sont :

-une publication (livre, journal, brochure…)

-une exposition

-une installation

Cette production aura pour thème « des traces à l’écriture ».

 

Les responsabilités.

Institutions au sens de la pédagogie institutionnelle, les responsabilités permettent de travailler la citoyenneté en les choisissant, les assumant, en rendant compte au groupe lors des conseils. Il s’agit donc d’un réel engagement. C’est au responsable à gérer, à concevoir, à « inventer » sa responsabilité. Il peut demander de l’aide, déléguer. Il ne s’agit donc en rien d’une tâche, encore moins d’une corvée. On parle d’institutions parce qu’elles sont instituées par le groupe, elles émanent de la décision collective.

 

Bibliothèque, exposition, atelier libre.

C’est un moment non obligatoire. On y consulte les ouvrages à disposition ou on vient y travailler. On s’y inscrit auprès du responsable du jour. Le responsable de la bibliothèque y est présent.

 

Passé recomposé.

Un moment en deux temps pour réfléchir sur ce qui a été fait et à partir de ce qui a été fait.

-1/4 heure, seul avec son carnet de traces à partir d’une consigne ;

-1/2 heure en analyse réflexive de groupe.

La question centrale sera en filigrane « qu’ai-je appris, et comment ? » en regard des objectifs annoncés liés à la créativité, à l’acte plastique, au sens des signes, à la méthodologie, à l’organisation collective…

 

Le matériel.

Il y a le matériel « marlagne »

Il y a le matériel perso…

Il y a le matériel collectif…

Il y a le matériel payant…

 

 

Le Carnet de traces.

C’est votre espace privé. Vous n’en partagerez que ce que vous souhaitez. Le formateur n’y vient que s’il y est invité.

Vous y mettrez vos recherches, vos essais timides ou audacieux, vos commentaires, vos propres réflexions, vous y collerez des traces d’inspirations.

Il vous sert de mémoire, de lieu de recherche, de répertoire, de média d’échange si vous le souhaitez.

 

 

Les phrases du jour.

Elles soutiennent la réflexion, donnent des pistes ou font simplement rêver…

 

Distribution des responsabilités.

Lieu et clé

Bibliothèque

Affichage

Lien Rpé

Photocopies

Informatique

Matériel

Musique

Stage

 

Les formateurs.

Marina, Eric… complémentarité, différences, points communs.

Notre rôle sera d’une part de garantir le bon fonctionnement de la grille et d’être vigilant au contrat et à l’intégrité des personnes ; d’organisateur de la construction des savoirs et d’autre part de personnes-ressources quant aux techniques et méthodes au même titre que d’autres sans doute.

Etant également acteurs de la construction des savoirs, nous participerons aux moments de création individuelles et collectives. Nous présiderons le premier et le dernier conseil.

Une réflexion au sujet de « Expériences graphiques »

  1. Ping : Expériences graphiques | didactique et arts plastiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s