Archives pour la catégorie Évaluation

Le portfolio

Un outil partagé de développement professionnel et d’évaluation certificative.

Globalement, le portfolio pourrait être défini comme suit :

  • Un objet : c’est un porte-documents facile à manipuler (tant pour vous-mêmes que pour vos professeurs), dont les textes ou les rubriques peuvent changer de place et subir diverses réorganisations au fil des semaines.
  • Un outil : il vous sert à engranger des notes, des textes spontanés ou plus élaborés, des documents utiles au développement de votre « nouvelle » identité et de vos compétences professionnelles.
  • Une mémoire : il contient les traces de votre cheminement au fil du temps.
  • Un moyen d’apprendre : il vous aide à restructurer progressivement vos apprentissages, vos connaissances, c’est-à-dire quelles représentations se transforment au fil de vos expériences de formation pratique et théorique.
  • Un support à l’évaluation formative et sommative.

Pour la suite et concernant le cadre spécifique des cours de l’agrégation, suivez l’affaire sur cette page: Le Portfolio

Je me v(o)is – autoportrait

Dans le cadre de l’obtention de l’agrégation, Maud Dallemagne (promotion 2012) nous propose cette séquence « autoportrait » sous la forme d’un workshop très bien amené et documenté (Rothko, Boltanski, Sophie Calle, Prévert etc.). « la réflexion glisse vers un acte créatif autobiographique. Le mélange de pratiques (écritures, collages, peintures, installations…) sera expérimenté pour mieux se découvrir ».

Au-delà de la préparation de sa séquence, Maud en profite pour (re)-définir les notions de workshop (pratique souvent galvaudée), d’auto-évaluation…

Cette séquence se trouve ici dans son entièreté: Je me v(o)is, autoportrait.

Y réagir, c’est se l’approprier.

évaluation

Apprendre et évaluer, l’un dans l’autre.

Peut-on enseigner les arts-plastiques ? Si les réponses à cette question ne font pas encore l’unanimité, que dire alors de la question qu’elle engendre : « Peut-on évaluer en arts-plastiques » ?

Cette question pose à la fois celle des moyens, des capacités et celle de la légitimité. Si l’acte artistique produit -par essence- du nouveau, de quel droit et avec quels moyens évaluer ? Tâtonnements…

La suite ici : évaluation.